logo

COUP DE GUEULE : Y’A QUOI A LA RADIO ? ENCORE !

 C’est désolant mais c’est un fait : j’ai beau écouter toutes les chaînes de  radio (eh oui, il y’en a encore des comme- moi qui écoutent la radio, eh !), et c’est la seule et unique musique à laquelle j’ai droit à longueur de journée. En bref ça donne ceci: « boom boom boom boom – tchâk ! Boom boom boom boom – tchâk ! Avec quand même une variante : Tchâk tchâk tchâk- boom ! ». Oui direz-vous, ce que j’écris n’a aucun sens, cette musique n’a rien de déplorable, elle met de l’ambiance. En plus, elle correspond à ce que nous aimons nous les jeunes.

Encore et encore la même mélodie 

Ok, je n’ai pas dit que j’avais un problème avec les fabuleuses sonorités du dernier titre à la mode- prenons un exemple : Moves like Jagger de Maroon 5 en featuring avec Christina Aguilera. J’aime beaucoup cette chanson, elle vous met de bonne humeur surtout à 6 heures du mat’, quand il faut sortir de son lit et qu’on en a pas envie, pour se précipiter gaiement vers la salle de classe et écouter avec attention le cours « Lecture théorique des textes de Platon »,alors qu’on a encore rien avalé et que… bon je m’égare, revenons à nos moutons. Je disais, j’aime bien cette chanson, mais quand  elle est diffusée en boucle sur toutes les chaînes de radio de mon petit poste récepteur, pendant des semaines à toute heure et ce et exactement au même moment, je finis par craquer. Sérieusement.

Je déplore vraiment le fait que la culture musicale des radios genevoises et alentour se limite à l’électro, à la pop, à l’electro-pop, au rock, au funk, au funky rock, au trip hop au hip hop, etc.… Ah, je vous vois venir, vous allez me dire : mais il existe des chaînes spécialisées dans la diffusion de musique d’ailleurs, comme Orient FM ou encore…  STOP ! Bien sûr que ces chaînes existent, mais quel est leur taux d’écoute par rapport aux supra méga puissances qui ont la main- mise dans le monde audio, auprès de nous les jeunes surtout ?

Evaluation des connaissances, petit quizz musical.

Connaissez-vous l’incroyable Lokua Kanza du Congo, le mythique groupe Kassav’ qui a popularisé la musique zouk des îles, Tamaki Hiroshi, qui s’est emparé suavement de la soul music à la japonaise ? Avez-vous déjà entendu parler du sportif Bend- Skin du Cameroun, du quadrille du Québec? De la masculine musique Ranchera du Mexique ? Que savez-vous des magnifiques concertos à la Russe comme celle de Rachmaninoff ? Des superbes et envoûtantes mélodies émises par le sithar indien ? Rien de rien. Alors si vous n’avez pas entendue parler de tout cela, c’est que votre culture musicale est tout simplement lamentable. Bien entendue, je m’attends à ce que vous me dites : « mais on a grandi en n’écoutant que ces chansons-là, ce n’est pas de notre faute ». A ce moment précis, peut être comprendrez- vous le but de ce coup de gueule.

Exotisme oblige

Toutes ces chansons sont taxées du label « exotique » raison pour laquelle, il est impossible de les écouter sur une chaîne telle que NRJ ou encore Virgin. Il ne s’agit pas de rabâcher les sempiternels problèmes culturels, depuis fort longtemps instrumentalisés. Il s’agit de prôner une politique et de la mettre réellement en pratique. Claudine Tanner de Option Musique l’a compris, mais Option Musique, je ne reçois pas cette chaîne sur mon petit poste récepteur à la maison.

Si comme moi chers musicophiles, vous prenez conscience qu’il vous manque quelque chose, l’heure est peut-être venu de vous servir de votre ordi pour autre chose que mettre à jour vos statuts Facebook (rendez-vous à l’évidence, c’est déjà démodé). Vous gagnerez énormément à aller à la rencontre de ces harmonies, de sortir des sentiers battus en vous intéressant à autre chose qu’à ces stars  préfabriqués et je suis persuadée qu’il y’en aura une qui saura retentir dans votre cœur.

 

Rhoda Penmarck

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.