logo

PATÙA – VOYAGE AU BRÉSIL

Partir pendant 3 semaines dans la forêt avec un sac-à-dos pour tout bagage, partir à l’aventure au beau milieu de la jungle amazonienne: tel est le projet un tantinet fou que L’association Abré-Alas, « ouvrir l’espace », propose à tous les jeunes d’ici et d’ailleurs. Départ : juillet 2012

Le projet Patùa, (camp au Brésil), est un projet de voyage dans la forêt amazonienne. Démarré au début du mois de novembre de cette année, ce projet a pour ambition de fournir l’ occasion à ses participants de venir en aide à des populations défavorisées au Brésil, mais aussi et surtout, de découvrir les joies du contact direct avec la nature, en l’occurrence, la forêt amazonienne. 8 mois seront nécessaires pour tout mettre en place, puisque le départ est prévu pour juillet 2012.

Le programme est simple : il va s’agir pour ces jeunes gens, de passer des vacances un peu différentes de celles dont certains ont l’habitude, sur les plages surpeuplées de la « Baie des Anges ». C’est d’ailleurs ce que souligne Milena Montero, l’une des instigatrices du projet : « Après le camp « Dança Connection », les jeunes suisses ont été intéressé par un voyage au Brésil. Mais nous, nous avons vus la nécessité d’accompagner cette envie par une motivation un peu plus conséquente. L’entraide nous a semblé la meilleure des solutions, puisqu’ il ne va pas s’agir de partir en villégiature avec tout ce que cela implique, mais aussi apporter notre aide aux populations, autant matérielle que morale ».

Ce sont ainsi une quinzaine de personnes qui sont concernées par cette intervention en Amazonie. Aussi, Pendant 17 jours, les participants vont rompre avec leur train-train quotidien, grâce notamment au programme que leur a concocté l’association. Yael Milagro, une des monitrices du camp, le détaille ainsi : «il va s’agir de descendre un fleuve en bateau, de s’arrêter dans des points stratégiques, pour construire des écoles, contrôler des barques, nettoyer un bout de nature, bref apporter notre aide où cela sera nécessaire. ».

Cependant, le projet Patùa n’en est encore qu’à ses balbutiements. Aussi, pour qu’il soit réalisable en juillet prochain, l’association et les promotrices de ce projet ont mis sur pied un plan de bataille qui va s’étaler sur cette période de préparation. A savoir : récolte de fond au travers de spectacles de chants et de danses, de ventes, de demande de subvention à divers organismes comme la JATUR…

Les objectifs de ce camp sont nombreux et variés : d’une part, sensibiliser les jeunes quant au devenir de l’Amazonie, menacé par la construction de 13 barrages. Une construction dont l’une des conséquences sera le déplacement de 40 000 indigènes vers des agglomérations, sans compter la disparition de la faune et de la flore amazonienne si riche. D’autre part, les promoteurs de Patùa souhaitent susciter la notion de responsabilité chez ces mêmes jeunes. En bref, l’objectif de ce projet est  d’apporter la preuve que l’espoir est encore permis, surtout  de la part de la jeunesse mondiale ; comme en témoigne l’organisatrice du projet :  l’association Abré Alas. Cette association brésilienne œuvre en ce sens, depuis sa création à Recife 10 ans auparavant. En effet, son travail consiste principalement à éloigner les jeunes des quartiers défavorisés des dangers de la rue et de la drogue et ce, au  travers de l’art. L’une de ses branches se trouve ici, à Genève.

Sources :

Abre-Alas Associação sur facebook , https://www.facebook.com/profile.php?id=100002865671491

http://www.batukenfete.fr/?les-animations

Notes

Patùa : objet pour chasser les mauvais sorts, dans la culture afro-brésilienne.

Dance Connection : projet d’échange culturel entre jeunes Brésiliens et Suisses, autour de l’art de la danse, de la musique, du cirque, du théâtre, de l’art populaire brésilien mêlé à l’art expérimental contemporain. Il s’est tenu en Août 2011.

JATUR : Association de Jeunes Associés Temporairement à Une Région.

Crédit photo : Sergio Souza sur Unsplash

Ariane Mawaffo

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *